Le bail réel solidaire

Le bail réel solidaire permet aux ménages de la classe moyenne d'acheter leur logement bien moins cher par rapport au prix du marché. Une bonne solution pour devenir propriétaire à moindre coût.

Comment ça marche ?

Traditionnellement lorsque vous achetez un logement, vous devenez propriétaire du bâti et du foncier. Le bail réel solidaire sépare ces 2 éléments. Les particuliers achètent uniquement le logement, mais pas l’emplacement sur lequel il est construit. Le terrain est acheté par la Foncière solidaire du Grand Lyon : chaque mois, les propriétaires lui versent une redevance plafonnée par la Métropole de Lyon à 2 euros par m² habitable.  

À qui s'adresse le bail réel solidaire ?

L’achat en bail réel solidaire est ouvert aux ménages dont les revenus ne dépassent pas le plafond du prêt social location-accession. Le barème dépend de la composition du foyer et de la localisation du bien à acheter : par exemple, le plafond du revenu fiscal de référence en N-2 est de 59 263 euros par an pour un couple avec 2 enfants qui veut acheter à Lyon ou Villeurbanne.

Premiers logements à Dardilly, Villeurbanne et Lyon

75 logements neufs sont déjà en cours de commercialisation à Villeurbanne, Lyon et Dardilly. D'autres logements en bail réel solidaire seront commercialisées dans l'année 2022 à Confluence (Lyon 2e), Duvivier (Lyon 7e), Lyon 8e et à la Part-Dieu (Lyon 3e). Au total, pas loin de 200 logements sont proposés dans ces opérations et l’offre va encore s’étoffer avec l’objectif de 1000 logements chaque année d’ici 2026.

Contact

Contactez l'ADMIL (Agence d'information sur le logement département du Rhône Métropole de Lyon) sur rendez-vous du lundi au jeudi, de 9h00 à 18h00.

9 rue Vauban
69006 Lyon
Tél. : 04 78 52 84 84
mail : contact(at)adilrhone.org

En savoir plus

La Foncière solidaire du Grand Lyon a été créée par la Métropole de Lyon, Est Métropole Habitat, Grand Lyon Habitat, Lyon Métropole Habitat, Action Logement et la Banque des Territoires. Son rôle est d’acheter du foncier sur lesquels des immeubles qui comportent des logements en bail réel solidaire seront construits par des opérateurs publics ou des promoteurs immobiliers privés.