Bulletin allergo-pollinique

De mi-février à septembre, le bulletin allergo-pollinique est disponible sur le site internet du Grand Lyon. Ce bulletin est diffusé une à deux fois par semaine. Il permet aux personnes allergiques de mieux connaître le risque et de prendre les dispositions nécessaires.

En savoir plus sur la politique "Santé et développement" de la Métropole

Le risque allergique sur le territoire du Grand Lyon

Bulletin valable jusqu'au 19 mars 2019
  Nom du Pollen Risque allergique d'exposition
Pollen dominant Platane 2
Pollens secondaires Chêne 2
  Murier  
  Cyprès  
Risque allergique total   3
Commentaires   peu de pollens ces derniers jours sur Lyon, le risque d'allergie est de niveau moyen (risque dû au mélange de pollens de platane, chêne, bouleau et graminées). Ces derniers seront les pollens à surveiller ces prochaines semaines. Attention aussi à la pollution atmosphérique qui peut exacerber les symptômes d'allergie aux pollens. Le temps printanier de cette fin de semaine favorisera l'émission des fortes concentrations de pollens.

Ces données sont fournies par le RNSA (Réseau National de Surveillance Aérobiologique) et sont disponibles sur data.grandlyon.com

Le bulletin se lit de la façon suivante :

Le pollen dominant est celui qui a été compté en plus grand nombre, sans être forcément le plus allergisant.
Les pollens secondaires sont les pollens présents, mais de façon moins importante.
L'indice allergique total est représentatif de l'ensemble des grains. Il permet aux personnes allergiques de mieux connaître le risque et de prendre les dispositions nécessaires.

L'échelle des indices est la suivante :

0 : pas de problème allergisant.
1 : risque très faible.
Très peu de pollens allergisants.
2 : risque faible. Seules les personnes très allergiques peuvent être gênées.
3 : risque moyen. Les personnes sensibles doivent suivre leur traitement et ne limiter leurs efforts que sur les zones où elles sont réellement gênées.
4 : risque élevé. Les traitements doivent être suivis de façon rigoureuse. En cas de gêne particulière ou nouvelle, ne pas hésiter à consulter son médecin, et éviter de rester à proximité des espèces émettrices.
5 : risque très élevé. Suivre les traitements de façon très rigoureuse. Eviter les activités physiques et les séjours près des espèces végétales émettrices.

Flux RSS

Pour recevoir, à chaque mise à jour, le bulletin allergopollinique dans votre lecteur / agrégateur de flux RSS, vous pouvez vous abonner sur notre page de flux RSS.

En savoir plus