Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche Aller au menu contextuel

Personnes âgées

La Métropole de Lyon est chef de file de l'action gérontologique sur son territoire. Sa mission ? Coordonner les actions sociales en faveur des personnes âgées dans le cadre d'une politique définie par le conseil métropolitain, en concertation avec les acteurs du secteur.

Une politique publique du bien vieillir

Si le vieillissement de la population est une chance pour la société, il constitue aussi un défi majeur : d'ici à 2040 dans la Métropole de Lyon, le nombre de personnes de 60 ans et plus augmentera de 30 %. Dans le même temps, les personnes de plus de 85 ans verront leur effectif doubler.

Dans ce contexte, la Métropole de Lyon élabore une politique du "bien vieillir", adapte les politiques publiques au vieillissement et apporte des réponses innovantes et adaptées à la perte d'autonomie progressive des personnes âgées - qu'elles vivent à domicile, en établissement spécialisé ou chez un accueillant familial.

Des prestations sociales pour accompagner la perte d'autonomie

La Métropole de Lyon accompagne les personnes âgées et leur entourage à travers les prestations d'aide sociale pour favoriser le maintien à domicile ou l'entrée en établissement.

  • L'Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA) permet de compenser les charges liées à la perte d'autonomie :

    • à domicile, l'APA est attribuée à toute personne âgée en perte d'autonomie, dans le cadre d'un plan d'aide personnalisé ;
    • en établissement, l'APA permet d'apporter une contribution à la prise en charge des frais liés à la dépendance de la personne âgée.

  • L'aide sociale à l'hébergement (ASH) pour personnes âgées permet la prise en charge des frais d'hébergement pour les personnes à faibles ressources.

Des actions pour améliorer le quotidien des personnes âgées

En parallèle, la Métropole de Lyon conduit, en lien avec tous les acteurs, une politique active en faveur des personnes âgées à travers plusieurs actions :

  • le développement d'offres innovantes et souples afin de permettre des choix de vie diversifiés et adaptés aux besoins, entre domicile et établissement - l'hébergement en accueil temporaire jour/nuit par exemple ;
  • le soutien aux aidants familiaux, notamment avec la mise en place de lieux de répit, de lieux d'accueil et d'information ;
  • la prise en compte des besoins de la personne âgée, particulièrement les attentes liées au cadre de vie - logement adapté, nouvelles technologies, etc. ;
  • la lutte contre l'isolement social et le soutien au "vivre ensemble" - domaine de la culture, de l'espace urbain ;l'organisation de l'offre à domicile et en hébergement à travers un accès facilité aux aides, services ou établissements ;
  • l'amélioration continue de la prise en charge de la personne âgée, à domicile et en établissement.

La Conférence des financeurs

La Conférence des financeurs de la prévention de la perte d'autonomie des personnes âgées de 60 ans et plus fait partie de la loi pour l'adaptation de la société au vieillissement (loi n° 2015-1776 du 28 décembre 2015).

La Conférence des financeurs met en place un programme d'actions destinées aux personnes âgées de 60 ans et plus, en complément, notamment, des prestations légales ou réglementaires. Elles sont organisées autour de 6 axes stratégiques :

  1. Amélioration de l’accès aux équipements et aides techniques individuelles.
  2. Attribution du forfait autonomie.
  3. Coordination et appui des actions de préventions mises en œuvre par les SAAD.
  4. Coordination et appui des actions de prévention mises en œuvre par les SPASAD.
  5. Soutien aux actions d’accompagnement des proches aidants.
  6. Développement d’autres actions collectives de prévention.