Les aides dans le parcours professionnel pour personnes handicapées

Les travailleurs handicapés ont un certain nombre de droits à faire valoir pour faciliter l'exercice de leur activité professionnelle.

En savoir plus sur la politique "Personnes handicapées" de la Métropole

C'est quoi ?

La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) permet à la personne de bénéficier de mesures spécifiques en matière d’emploi et de formation professionnelle, pour lui permettre de trouver ou de conserver un emploi.
Selon sa situation, la personne peut être orientée vers le milieu ordinaire de travail si elle est en capacité d’y travailler. Lorsque son handicap le nécessite, la personne est orientée vers le milieu protégé.

Qui peut en bénéficier ?

Les personnes dont le handicap réduit les possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi.

A savoir

L’entreprise adaptée est une entreprise à part entière du milieu ordinaire de travail, mais sa spécificité est d’employer majoritairement des travailleurs handicapés.
Le milieu protégé de travail regroupe les entreprises et services d’aide par le travail (ESAT).

C'est quoi ?

C’est une aide versée aux personnes handicapées qui décident de se diriger vers une activité indépendante.

Qui peut en bénéficier ?

Les personnes qui ont été reconnues travailleur handicapé, et ont été orientées vers le milieu ordinaire de travail.

A savoir

Il s’agit d’un avis de la MDMPH, et non d’une décision. La décision est prise par la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi après vérification de ses conditions administratives (nationalité, diplôme, …).

C'est quoi ?

L’assurance vieillesse des parents au foyer garantit une continuité dans les droits à la retraite d’une personne qui aurait cessé ou réduit son activité professionnelle pour s’occuper d’un enfant ou d’un adulte handicapé.

Qui peut en bénéficier ?

Le parent d’un adulte handicapé qui vit au foyer familial, dont le taux d’incapacité est d’au moins 80 % et qui a besoin d’une manière permanente de la présence de l’aidant familial.
Un lien de famille doit unir la personne handicapée et l’aidant familial. 

A savoir

Il s’agit d’un avis de la MDMPH, et non d’une décision. L’attribution de l’affiliation assurance vieillesse est soumise à des conditions de ressources.