Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche Aller au menu contextuel

Collèges

La politique de l'éducation et des collèges s'exerce en collaboration avec l'Éducation nationale. La Métropole prend en charge la construction, l'entretien, l'équipement et le fonctionnement des collèges publics. Elle est également chargée du recrutement et de la rémunération des agents des collèges - hors personnel enseignant.

Un rôle majeur dans le développement du réseau des collèges

Dans le cadre de la politique "éducation et collèges", la Métropole organise l'ajustement pluriannuel entre les besoins et l'offre de places dans les collèges.

Sur ce volet offre de places, la Métropole assure la construction, l'extension et la rénovation des collèges, et prend en charge les équipements et les mobiliers. Dans la même logique, elle arrête un programme prévisionnel des investissements relatifs aux collèges publics.

Sur le plan de la répartition des besoins, la Métropole arrête les secteurs de recrutement des collèges (sectorisation), après consultation du Conseil Départemental de l'Éducation Nationale. Dans cette optique, il est procédé à une analyse prospective de l'évolution des effectifs, pour anticiper les évolutions des besoins et y répondre par un ajustement de l'offre de places.

Un rouage essentiel dans le fonctionnement des collèges

Afin d'assurer le fonctionnement des collèges au quotidien, la politique "éducation et collèges" implique le versement des dotations nécessaires aux établissements publics locaux d'enseignement.

De même, la collectivité recrute et rémunère les agents techniques intervenant dans les collèges. Elle est chargée de l'accueil, de la restauration dans les collèges ainsi que de leur entretien.

Enfin, la Métropole verse les dotations nécessaires au fonctionnement des classes des collèges privés sous contrat d'association.

Les actions éducatives

La Commission Métropole a validé la poursuite de plusieurs orientations​ prises par le Conseil Général du Rhône en matière d'action éducative :

  • la restauration scolaire, la tarification sociale dans les cantines et la politique en faveur des circuits courts d'approvisionnement local ;
  • les mesures d'accompagnement éducatif à destination des enseignants des collèges - le développement de classes culturelles numériques par exemple ;
  • le déploiement des nouvelles technologies - il se concrétise en de nombreux dispositifs novateurs :

    • manuels numériques,
    • ressources éducatives en ligne pour les enseignants,
    • mise en place de l'espace de travail numérique www.laclasse.com ;

  • la poursuite du "Conseil métropolitain des jeunes", inspiré du Conseil Général des jeunes - réunissant des collégiens élus par leurs pairs, cette assemblée vise à tisser du lien civique chez les jeunes à travers des projets tels que la lutte contre le gaspillage alimentaire ;
  • la politique d'aide à l'investissement en faveur des collèges privés.