Cité internationale de la Gastronomie

Depuis 2020, la Métropole de Lyon a réouvert gratuitement les lieux et les salles les plus emblématiques du Grand Hôtel-Dieu et l’hôpital de la Charité. En parallèle, le nouveau projet de la Cité internationale de la gastronomie se construit jusqu'en 2023. Objectif : concilier dans un même lieu une gastronomie vivante, locavore, valorisante pour les métiers de l’alimentation et de l’agriculture du territoire.

Un nouveau projet de la Cité internationale de la Gastronomie

Après une première ouverture en septembre 2019, la Cité Internationale de la Gastronomie a fermé ses portes peu après son ouverture, dans le contexte de la crise sanitaire. En septembre 2020, la Métropole de Lyon a rouvert gratuitement les lieux et les salles les plus emblématiques du Grand Hôtel-Dieu et l’hôpital de la Charité. L’édition 2020 des Journées Européennes du Patrimoine a accueilli 3 800 visiteurs et près de 3 500 visiteurs au cours des 5 week-ends suivants. Aussi, de nombreux événements ont été organisés sur le site :

  • programme "Des étoiles et des femmes", formation qualifiante dispensée par l’association Cuisine Mode d’emploi(s),
  • défi Collège et alimentation positive organisé par la Métropole et l’ARDAB,
  • journées Internationales du Don de Sang...

Aujourd’hui, un nouveau projet est lancé plus en phase avec les enjeux d’aujourd’hui et en impliquant tous les acteurs du territoire. Objectif : une nouvelle Cité de la gastronomie en 2023. Le futur projet de la Cité Internationale de la Gastronomie de Lyon se veut tout aussi innovant et créateur de progrès que l’histoire de l’édifice qui l’abrite, tant en abordant la réflexion sur les enjeux économiques et écologiques de l’alimentation de demain. Un lieu où il sera possible de venir travailler, échanger, promouvoir, expérimenter, innover... À la fois autour de la cuisine étoilée et de l’alimentation du quotidien, au-delà des frontières de la gastronomie.

La nouvelle cité internationale de la gastronomie ne sera plus uniquement un musée, mais un espace rassemblant plusieurs univers :

  • une cité à hauteur d’enfants : un lieu d’éducation au goût, accessible à tous les publics "à hauteur d’enfants",
  • une cité totem de la filière alimentaire : un espace fédérateur, ouvert à la participation de tous les professionnels de la gastronomie, de la restauration, de l’agriculture, de l’alimentation et de la santé,
  • une cité ouverte à l’expérimentation et à la formation : au service d’une alimentation durable et accessible à tou∙te∙s.

Le comité Rabelais

Pour imaginer cette nouvelle cité, la Métropole réunit tous les acteurs concernés par l’alimentation et la gastronomie. Le projet se construit grâce aux apports du comité Rabelais : un comité d’experts qui partage ses expériences et compétences pour faire des propositions sur la programmation de la Cité. Avec notamment les chefs Christian Têtedoie et Joseph Viola. Des groupes de travail thématiques (restaurateurs, métiers de bouche…) enrichissent également les débats et les prises de décision.

Calendrier du nouveau projet

Phase 1 : septembre - octobre 2020

  • + de 7 000 visiteurs à l’occasion des JEP,
  • ouvertures gratuites les dimanches dans le cadre de l’opération "Hôtel Dieu et Charité retrouvés".

phase 2 : 2021 - 2023

Faire revivre la Cité en expérimentant des usages dans les différents types d’espaces :

  • ouverture de 4 salles patrimoniales du bâtiment,
  • expositions et événements temporaires.

Phase 3 : 2023

Nouvelle Cité Internationale de la Gastronomie de Lyon.

Chargement en cours...

L’Hôtel-Dieu et la Charité

Le Grand Hôtel-Dieu a été créé au 12e siècle par le clergé. C’est d’abord un lieu de refuge et d’accueil pour les plus démunis. Progressivement, il devient un site où l’on soigne. Au 18e siècle, sa réputation est à son apogée : le Grand Hôtel-Dieu incarne alors l’excellence de la médecine lyonnaise.

L'hôpital de la Charité, construit en 1617 au niveau de l’actuelle place Antonin-Poncet, accueillait aussi les plus pauvres. Il a été détruit en 1934 mais plusieurs de ses salles ont été sauvées et reconstituées pour être exposées au cœur du Grand Hôtel-Dieu.

Le Dôme des Quatre-Rangs

Il est situé à la croisée de quatre bâtiments qui ont été construits entre 1622 et 1636 pour agrandir et moderniser l’Hôtel-Dieu. 13 cuillères sont suspendues au centre du dôme. Elles ont été créées en 2019 par Vincent Breed, maître verrier.

La pharmacie de l’Hôtel-Dieu

Elle a été créée à la fin du 17e siècle. L’Hôtel-Dieu a ainsi attendu 400 ans avant d’avoir un apothicaire, l’ancêtre du pharmacien. Dans les pots en faïence, on trouvait à l’époque de nombreux remèdes. Parmi eux, un incontournable : la Thériaque. C’était un peu le paracétamol d’aujourd’hui. Elle était composée d’une cinquantaine d’ingrédients : plantes, morceaux d’animaux, miel, vin, opium… et même parfois des cailloux !

La salle du conseil

La salle du conseil d’administration de l’hôpital de la Charité est classée aux Monuments historiques. Elle a été sauvée de la destruction en 1934.

La salle des archives de la Charité

Elle a été réalisée en 1741. Ses boiseries remarquables lui ont permis d’être sauvée de la destruction. Reproduite à l’identique, la salle des archives permet de plonger dans les secrets de la Charité. Sur la paroi au-dessus de la porte d’entrée siège un pélican, symbole de la charité.

L’apothicairerie de la Charité

Elle est la plus petite des pièces mais elle est remarquable. Les boiseries du meuble sont davantage travaillées, avec des colonnettes torsadées pour séparer chaque niche. Au plafond, une série de personnages ont été sculptés. Saurez-vous retrouver l’arracheur de dents, l’enfant jouant du pipeau et l’apothicaire brandissant un serpent ? C’est aussi ici, dans les grandes armoires fermées à clef qu’on entreposait les poisons et les drogues les plus puissantes et les plus précieuses…

Les jeudis de la Cité

À partir de septembre 2022, la Cité proposera tous les jeudis une conférence pour sensibiliser aux enjeux de l'alimentation.

À visiter

Chaque premier dimanche du mois, les 4 salles patrimoniales de l’Hôtel-Dieu sont ouvertes au public de 10h à 19h.

Visite libre et gratuite sans réservation sauf pour les groupes.
Informations et réservations :
07 48 72 04 63

Visite guidée payante sur réservation auprès de l'Office du tourisme de la Métropole
Place Bellecour, Lyon 2e
04 72 77 69 69

Infos pratiques

Adresse
4 Grand Cloître du Grand Hôtel-Dieu, Lyon 2e

Accès
Métro A et D, station Bellecour

Accès pour les personnes à mobilité réduite

Chiffres clés

4 000m2 en plein cœur de Lyon
10,4milliards d'euros de mécénat
3milliards d'euros de la Métropole
2milliards d'euros de la Ville
1milliards d'euros de l’État