Mon chien en ville

La Métropole de Lyon est un territoire accueillant pour les chiens. Elle sensibilise les propriétaires de chien à l'éducation de leur animal de compagnie et soutient l'aménagement d'espaces dédiés.

Mon chien en ville : les règles de base

Vivre avec un chien en ville impose des responsabilités et le respect de certaines règles. C'est grâce à votre comportement que votre animal de compagnie se sentira bien et sera mieux accepté

La loi impose que les chiens soient tenus en laisse sur la voie publique et dans les lieux publics. Si votre animal est un chien de 1re ou 2e catégorie, il doit également être muselé. Tout propriétaire de chien laissant son chien divaguer s’expose à une contravention voire à sa capture pour mise en fourrière.

Le ramassage de la déjection canine est de la responsabilité de chaque maître. C'est une obligation prévue dans le cadre du code pénal (art R632-1), du règlement sanitaire départemental et d’arrêtés municipaux. Si vous ne ramassez pas, vous risquez une contravention d’un montant minimal de 68 €.

Une crotte de chien met plusieurs mois à se dégrader et contient des bactéries nocives pour la santé des humains et des animaux. C'est avant tout une question d'hygiène et de sécurité pour les enfants qui peuvent se souiller, les personnes âgées qui peuvent glisser, les personnes à mobilité réduite en fauteuil roulant, les personnes non voyantes et aussi les agents des espaces verts qui entretiennent l'espace public.

Vous devez ramassez les déjections de votre animal partout : dans les caniveaux, les espaces verts, les bandes plantées et les pieds d’arbres. Contrairement aux idées reçues, ce n'est pas un engrais ! Leur forte teneur en azote fait plutôt pourrir les plantes.

Il est obligatoire de déclarer auprès de sa mairie les chiens de catégorie 1 (chiens dits "d'attaque") et 2 (chiens dits "de défense").

Vivre avec mon chien dans la Métropole de Lyon

Des espaces pour les chiens et leurs propriétaires

• Les aires sanitaires

Les aires sanitaires sont des espaces aménagés par les communes de la Métropole. Les animaux peuvent faire leurs besoins. Les propriétaires n'ont pas besoin de ramasser les déjections. En dehors de ces lieux dédiés, le ramassage des déjections canines est obligatoire partout dans l'espace public.

• Les aires canines de liberté ou aires d'ébat

Les communes de la Métropole aménagent également des espaces de liberté pour que les propriétaires de chiens puissent venir jouer avec leur animal, le laisser se promener en liberté, toujours sous leur surveillance. Il s'agit d'espace clos dans lesquels les chiens peuvent se déplacer sans laisse. Le ramassage des déjections par le propriétaire est obligatoire dans ces espaces d’ébats et de jeux.

Des ateliers pratiques pour l'éducation canine

La métropole de Lyon propose aux personnes qui viennent d’adopter, d’acheter ou de récupérer un chien de bénéficier gratuitement d’une sensibilisation à l’éducation canine. C'est le programme "Lui et moi c'est pour la ville !".  

Lors de votre première visite chez le vétérinaire, celui-ci vous remettra une mallette pédagogique contenant un guide pratique, un rouleau de sacs à déjections canines et des invitations à 3 ateliers indépendants :

  • une conférence pour mieux connaître votre chien, en salle et sans chien,
  • un atelier pratique sur l’éducation canine, en extérieur et avec votre chien,
  • une balade pour la socialisation de votre chien, en extérieur et avec votre chien. 

Les conférences sont ouvertes à tous les propriétaires de chiens. Le nombre de participants n’est pas limité.

L’inscription aux ateliers « éducation canine » et « balade de socialisation » est réservée au détenteur du bon cadeau délivré par le vétérinaire aux personnes qui viennent d’acquérir un chien pour la 1ère fois. Le bon sera demandé le jour de l’atelier. Pour rappel, ce bon est valable 12 mois après l’adoption de votre chien. Les ateliers sont limités à 10 participants.

S'inscrire à une conférence ou un atelier

Peut-on prendre les transports en commun avec son chien ?

La loi prévoit que seuls les chiens qui servent de guide aux aveugles et à l'assistance des personnes à mobilité réduite sont autorisés dans les transports en commun.

Depuis avril 2017, les animaux domestiques qui ne figurent pas au classement officiel des animaux dangereux (catégorie I et II) sont tolérés sur le réseau TCL, lorsqu'ils sont transportés dans des paniers, sacs ou cages convenablement fermés ou bien lorsqu'ils sont muselés et tenus en laisse. Les animaux ne doivent pas occuper une place assise.

Le règlement du Sytral précise que les animaux « ne doivent pas, en tout état de cause, salir ou incommoder les voyageurs ou constituer une gêne à leur égard ».