Fonds de solidarité et de développement durable pour l'eau

C'est quoi le fonds eau ?

Le fonds eau apporte une aide financière pour développer les infrastructures d'accès à l'eau potable et à l'assainissement dans 24 pays du Sud : Bénin, Birmanie, Burkina Faso, Cameroun, Cambodge, Comores, Côte d'Ivoire, Djibouti, Éthiopie, Guinée Conakry, Haïti, Laos, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, République Centre Afrique, République Démocratique du Congo, Rwanda, Sénégal, Tchad, Territoires Palestiniens, Togo, Viêt Nam.

Le fonds de solidarité et de développement durable pour l'eau vise à réduire de moitié la population n'ayant pas accès à l'eau dans le monde.

 

Présenter un projet au fonds eau

Les associations de solidarité internationale qui portent des projets d'accès à l'eau et à l'assainissement peuvent solliciter le Fonds eau, si leur siège est en France, pour obtenir des financements.

Pour solliciter le Fonds de solidarité et de développement durable pour l'eau, vous devez adresser par mail à fonds_eau(at)grandlyon.com (via un lien par un service de transfert de gros fichiers) les documents suivants :

  • un courrier de demande de subvention précisant le montant sollicité, à l’attention de la Présidente du Fonds eau, Mme Dromain,
  • un dossier détaillé du projet (voir cadre du dossier en pièce jointe),
  • un profil de projet (document en pièce jointe) qui résume le dossier,
  • un budget prévisionnel (document en pièce jointe) + attestation de non récupération de la TVA en pièce jointe),
  • les pièces justificatives suivantes : un RIB ou RIP de l'organisme demandeur, une copie des statuts, une liste des dirigeants à jour de l’association, une copie du procès verbal de la dernière assemblée générale, une copie des comptes d'exploitation des deux derniers exercices, enregistrement Insee de l’association (N° Siren/SIRET),
  • une lettre de soutien au projet des autorités locales concernées.

L'envoi de l’ensemble de ces documents électroniques est indispensable à l'instruction de la demande, un envoi papier n’est plus nécessaire.