Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche Aller au menu contextuel

Nature

La Métropole de Lyon accorde une place toute particulière à la nature et s'efforce de préserver au quotidien un paysage de qualité, indispensable au bien-être de ses habitants.

Définitivement verte

Avec ses 90 000 arbres et 12 000 hectares d'espaces naturels, la Métropole de Lyon s'affirme définitivement comme une agglomération verte.

Le territoire métropolitain ne compte pas moins de 14 grands parcs, 31 jardins remarquables, 27 sentiers de randonnée et plus de 600 places et squares de proximité.

Et pour que tout le monde puisse y accéder facilement, la collectivité a développé une application pour smartphone ultra pratique : Grand Lyon Nature, qui vous permet de géolocaliser tous les espaces verts de la Métropole et de repérer le square le plus proche de vous à l'instant T.

Deux parcs métropolitains

Depuis le 1er janvier 2015, la Métropole de Lyon assure la gestion de deux nouveaux parcs :

Traits d’union entre l’urbain et le rural, classés au titre des espaces naturels sensibles, ces parcs offrent un cadre de vie de qualité pour les habitants et des espaces de loisirs nature aux publics qui les fréquentent.

Se développer sans hypothéquer la nature

Pour protéger son patrimoine naturel qui occupe presque la moitié de son territoire, la Métropole de Lyon s'efforce de mieux le connaître. Elle met en place des mesures pour préserver les conditions nécessaires à la qualité de vie des habitants.

Le parc de Parilly et le domaine de Lacroix-Laval ont obtenu tous les deux le label écojardin, qui récompense la mise en oeuvre d'une démarche de gestion respectueuse de l'environnement.

La Métropole de Lyon s'est fixé comme objectif d'améliorer la connaissance de la biodiversité de son territoire pour mieux la préserver et met en œuvre plusieurs actions pour cela. 

Centre de ressources sur la biodiversité

Elle a créé à ce titre un centre de ressources sur la biodiversité afin de structurer les données écologiques faisant l'objet de financements publics. L'idée ? Faciliter la mobilisation de ces données pour l'élaboration de documents stratégiques ou opérationnels, tels que les états des lieux préalables aux projets d'aménagement.

Les données (nom de l'espèce, nom de l'auteur de la donnée, date et lieu d'observation) sont consignées dans deux bases de données faune et flore, déclarées à la CNIL. Afin de garantir la protection des espèces sensibles, la localisation précise de ces espèces est limitée à l'échelle communale.

Consulter la liste des espèces animales et floristiques sensibles dans la Métropole de Lyon

Protection des zones humides

Les zones humides représentent un enjeu majeur pour les espèces qu’elles abritent et pour leur place dans le cycle de l’eau. La protection de ces milieux est donc une priorité pour l’équilibre environnemental.

L’inventaire des zones humides, achevé en 2016, présente l’état des connaissances acquises sur notre territoire grâce à l’appui des différents acteurs (la Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature, l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée et Corse, Région Auvergne Rhône-Alpes, Conseil général du Rhône, le Conservatoire des espaces naturels, Ligue pour la Protection des Oiseaux, communes de la Métropole, syndicats chargés de la gestion des cours d’eau et de leurs affluents).

La Métropole de Lyon assure l’actualisation de la donnée en consolidant l’information sur les zones humides.

Inventaire des zones humides de la Métropole de Lyon

Données exhaustives en ligne sur http://data.grandlyon.com

Observatoire de la flore remarquable

La Métropole de Lyon a établi, depuis 2014, en partenariat avec le Conservatoire national botanique du Massif central, la liste des espèces remarquables de la flore à enjeu de conservation pour le territoire.

Elle anime autour de ces espèces un observatoire participatif de surveillance de la flore remarquable dans le but de mutualiser efficacement les observations, de suivre ces populations et dans la mesure du possible de mettre en œuvre des actions concrètes.

Botanistes amateurs ou avertis sont invités à rejoindre le réseau.

En savoir plus : blogs.grandlyon.com/developpementdurable/

Les actions de la Métropole de Lyon pour la biodiversité

La Métropole de Lyon améliore la connaissance et le suivi des questions liées au bruit et à l'environnement sonore à travers l'élaboration des cartes du bruit.

Elle définit un Plan de protection du bruit dans l'environnement pour réduire les nuisances sonores et protéger les zones calmes et élabore un Plan de prévention du bruit dans l'environnement.

Inondations, transport et stockage de matières dangereuses, présence d'industries à risques ou éboulements : un tiers de la population de la Métropole de Lyon est soumise aux contraintes liées aux risques naturels ou technologiques. Ces contraintes conditionnent le développement urbain et économique du territoire.

L'intervention de la Métropole n'est que subsidiaire dans le domaine des risques technologiques et naturels, qui relèvent de la compétence de l'État.

La politique de la collectivité se traduit donc par de la planification et de l'apport d'informations et de connaissances corrélés à la mobilisation des moyens techniques. La Métropole de Lyon est notamment mobilisée pour l'élaboration ou la révision des périmètres de risques. 

La Métropole de Lyon travaille donc selon trois principes :

  1. réduire les risques à la source
  2. poser les règles d'un urbanisme futur adapté
  3. protéger les habitants exposés aux risques.

Chiffres clés

40%d'espaces verts
90 000arbres
200km de sentiers nature

Le saviez-vous

Le champ captant de Crépieux Charmy est le plus vaste d’Europe ! Il abrite 114 puits ou forages fournissant plus de 95 % de l'eau distribuée dans le Grand Lyon !