Les Voies Lyonnaises

Les Voies Lyonnaises, c’est un réseau de voies cyclables larges et sécurisées qui vont mailler le territoire d’ici 2026. Objectif : encourager les déplacements à vélo dans la Métropole en levant le premier frein à la pratique du vélo qui est celui de la sécurité.

12 voies cyclables à l’horizon 2026

Pensées comme un réseau de transport en commun, les 12 lignes relieront les communes de la périphérie au cœur de l’agglomération, mais aussi les villes de la première couronne entre elles.

La sécurité est la première demande des adeptes du vélo, qu’ils se déplacent pour des raisons professionnelles ou pour les loisirs. Les Voies Lyonnaises permettront de circuler le plus sereinement et confortablement possible grâce à :

  • des pistes séparées de la route et des trottoirs, et suffisamment larges pour se croiser facilement,
  • des itinéraire continus, avec le moins d’obstacles possibles, et desservant les destinations les plus fréquentées par les habitants,
  • des revêtements adaptés : enrobé, asphalte, béton,
  • des équipements le long des tracés : postes de gonflage, fontaines d’eau, bordures hautes servant de repose-pieds aux intersections… 

Qui pourra circuler sur ce réseau ?

Ces pistes seront reservées aux vélos et aux engins motorisés aujourd’hui autorisés sur les voies cyclables : trottinettes, gyropode...

Les travaux lancés en 2022

La ligne 1 à Lyon

Les travaux de la ligne 1 ont démarré et dureront jusqu’en juin 2022. Ils nécessiteront la réduction du quai Claude Bernard à une voie de circulation. Les plantations seront effectuées en automne 2022, tandis que les déplacements des piétons et des cycles seront maintenus pendant toute la durée des travaux.

L’itinéraire de 20,5 km partira du quartier du Mas du Taureau et desservira le campus de la Doua, la rive gauche des quais du Rhône, Gerland pour finir dans la Vallée de la Chimie. Il a été tracé en concertation avec les maires des communes traversées et les associations de développement du vélo.

Calendrier prévisionnel des travaux de la ligne 1

  • du 22 février au 4 mai 2022 : réduction à une voie de circulation entre la piscine du Rhône et le pont de l'Université,
  • du 22 février au 8 mars 2022 : réduction à une voie de circulation au niveau de la rue Jaboulay, et réduction à 2 voies de circulation entre la rue Jaboulay et le Pont Gallieni jusqu'au 30 mars,
  • du 22 février au 12 mai 2022 : réduction à deux voies de circulation entre la rue du Professeur- Grignard et le Pont Gallieni,
  • du 5 mai au 24 juin 2022 : réduction à une voie de la section entre pont de l'Université et la rue Jaboulay,
  • à partir de la fin de l'année 2022 : la section entre le pont de la Guillotière et la Tête d’Or sera élargie pour mesurer 4m.

La ligne 3 à Couzon-au-Mont-d'Or

Les travaux de la ligne 3 ont démarré à Couzon-au-Mont-d'Or sur l’avenue Gabriel Péri, entre le chemin des Carrières et l’avenue du général de Gaulle. La circulation automobile sera maintenue à double sens pendant toute la durée du chantier. Tous les accès pour les riverains seront maintenus, mais la circulation des piétons ne se fera que d’un seul côté de la chaussée. Les travaux vont durer jusqu’à fin novembre 2022.

La suite des travaux de la ligne 3 entre Quincieux et Givors est prévue pour 2024. Cette ligne de 57 km sera la plus longue du réseau des voies lyonnaises. Elle passera par tout le val de Saône pour inciter les usagers du secteur à l’intermodalité TER / vélo. Elle traversera Lyon puis poursuivra son tracé au sud par La Mulatière, Oullins, Pierre-Bénite, Irigny, Grigny et Givors.

D'autres travaux prévus en 2022 et 2023

  • Ligne 2 : les travaux commenceront dans le quartier de la Part-Dieu, notamment sur le boulevard Vivier Merle avant la fin de l’année,
  • Ligne 12 : finalisation des travaux sur la rue Pierre Audry entre Saint-Just à Lyon 5e et Gorges de Loup à Lyon 9e.

Le réseau en détails

La ligne 1 reliera Vaulx-en-Velin à Saint-Fons via Lyon et Villeurbanne.

La ligne 2 reliera Cailloux-sur-Fontaines à Mions. Longue de 31,5 km, elle passera par Rochetaillée, Collonges-au-Mont d’Or, l’île Barbe, Caluire-et-Cuire, Lyon, Vénissieux et Saint-Priest. 

La ligne 3, qui ira de Quincieux à Givors, sera la plus longue des 12 lignes des Voies lyonnaises et s’étendra sur 55 kilomètres. Cette liaison passera par les communes de Saint-Germain-au-Mont d’Or, Genay, Neuville-sur-Saône, Albigny, favorisant ainsi l’intermodalité vélo-TER pour l’ensemble des usagers du Val de Saône. Depuis Lyon, cette ligne traversera La Mulatière, Oullins, Pierre-Bénite, Irigny, Millery, Grigny et Givors.

La ligne 4 reliera Lissieu à Villeurbanne (canal de Jonage) sur 22 km. Cette liaison desservira à la fois la zone économique Techlid et le centre-ville de Villeurbanne.

La ligne 5 permettra de connecter Bron à Oullins, Sainte-Foy-les-Lyon, Francheville ou encore Tassin-la-Demi-Lune, sans passer par la ville-centre.

La ligne 6 reliera Rillieux-la-Pape à Saint-Genis-Laval sur 19,5 km en suivant notamment la rive droite du Rhône.

La ligne 7, longue de 30,5 km, ira de Rillieux-la-Pape à Solaize. Il s’agira d’une liaison importante de plusieurs zones économiques : Perica à Rillieux-la-Pape, la Part-Dieu à Lyon et toute la Vallée de la chimie au sud du territoire.

La ligne 8 reliera La Tour de Salvagny à Bron sur 24,5 km. Cette ligne emmènera les cyclistes depuis les Berges du Rhône vers le parc de Parilly en passant par le parc Blandan ou, à l’ouest, en direction de Charbonnières.

La ligne 9 permettra d’aller de Jonage à Saint-Genis-Laval sur 42,5 km à travers les 2 200 hectares de nature du Grand parc Miribel Jonage.

La ligne 10 ira de Meyzieu à Marcy-l’Etoile sur 31 km. Dans la partie ouest, la ligne desservira à la fois le parc de Lacroix-Laval et la zone économique dans laquelle sont installés les laboratoires de Biomérieux et de Sanofi.

La ligne 11 reliera les communes de Chassieu à Craponne pour un parcours total de 24,5 km. Cette ligne assurera la liaison entre la Part-Dieu et la plaine de Saint Exupéry en passant par Lyon, Villeurbanne, Vaulx-en-velin, Bron, Chassieu et Genas. Dans sa partie ouest, cette ligne permettra la desserte du plateau du 5e arrondissement de Lyon.

La ligne 12, longue de 17 km, permettra de relier Lyon 9e à Saint-Priest en accompagnement du développement du Grand Parilly.

À télécharger