Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche Aller au menu contextuel

Union des Démocrates et Indépendants (UDI) et apparentés - mars 2018

Le MET' n°12

UDI et Apparentés


Les récentes décisions de l’Assemblée nationale sont inquiétantes pour ceux qui sont attachés à la décentralisation et à la proximité.

Oui, nous sommes dans une phase de recentralisation, la liberté d’administration des collectivités locales risque de devenir un vague souvenir.

Oui, la tutelle de l’État va être de plus en plus pesante et présente.

Ce cadre purement financier imposé par l’État va aboutir à l’impossibilité pour les collectivités de moderniser ou d’offrir de nouveaux services aux habitants. Cette forte ingérence est d’autant moins acceptable que ces mêmes collectivités présentent chaque année un budget équilibré et sans déficit, contrairement à celui de l’État.

Localement, le budget 2018 de la Métropole est sérieux et présente de bons ratios financiers, les élus UDI ont cependant fait plusieurs propositions :

– Une mutualisation plus importante

– Le passage de la TEOM à la REOM.

– Un investissement plus conséquent sur les mobilités. C’est un facteur d’attractivité économique, d’équité sociale et enfin de santé publique pour lutter contre la pollution de l’air.

– D’avantage d’ambition sur le projet de déclassement de l’axe autoroutier A6/A7.

metropoledelyon-udi.org

 

UDI et Apparentés