Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche Aller au menu contextuel

Union des Démocrates et Indépendants (UDI) et apparentés - août 2018

Le MET' n°14

Le groupe UDI est satisfait de voir que la Métropole de Lyon soutient le développement de la mobilité durable au gaz naturel pour véhicule (GNV).


Le GNV présente de nombreux avantages : réduction d’émissions de C02, très faibles émissions de particules fies et d’oxyde d’azote, carburant plus économique, des véhicules plus silencieux et enfin l’opportunité d’une production et d’une consommation locale via notamment la station d’épuration de la Feyssine dès 2019. À contrario, les véhicules électriques sont peu développement durable. Sans rentrer dans le débat de la production de l’énergie électrique, les véhicules électriques nécessitent beaucoup de terres rares. Or l’extraction, du Lanthane, Cérium, Yttrium, Lithium, Terbium, Néodyme utilisés massivement dans les véhicules électriques est la cause de nombreux ravages environnementaux et sociaux. Si l’on regarde le cycle complet d’extraction, de production et de recyclage, avec les véhicules électriques nous exportons en réalité les émissions de CO2 dans les pays producteurs. Cette vision tiers-mondialiste n’est pas une approche globale du développement durable et n’est pas acceptable

 

UDI et Apparentés (Christophe Geourjon)