Union des Démocrates et Indépendants (UDI) et apparentés - mars 2017

Le MET' n°6

Un air de qualité à Lyon


Fin 2016, Lyon a connu un pic de pollution très intense. Le groupe UDI estime que cette crise sanitaire a été mal gérée par la Métropole de Lyon. Nous souhaitons que ces 10 jours de pollution obligent la collectivité à renforcer ses actions pour améliorer concrètement la qualité de l’air.

Si nous saluons la mise en place d’une circulation alternée, celle-ci fut cependant entachée par la grève des transports lyonnais, non reportée malgré l’inquiétante qualité de l’air. Nous regrettons également l’absence de parcs-relais temporaires supplémentaires et le silence des outils numériques tels qu’optymod. De plus, nous déplorons l’absence de gratuité des transports en commun durant cette période malgré la loi sur l’air de 1986 l’imposant dans ces situations.

La Métropole doit être en mesure de prévenir ces situations plutôt que de les guérir et proposer notamment la mise en place de certificats qualité de l’air, l’étude de la mise en place d’un péage urbain, la création de nouveaux parcs-relais et de gares routières aux portes de la Métropole, ainsi que le développement de l’usage des modes doux et des modes actifs.

 

Union des Démocrates et Indépendants (UDI) et apparentés (GROUPE UDI ET APPARENTES )