Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche Aller au menu contextuel

Synergies-Avenir - mars 2018

Le MET' n°12

Les communes essentielles à la Métropole


Depuis sa création en 2001, le projet politique du groupe Synergies-Avenir a pour socle la prise en compte des communes et de leurs habitants dans une intercommunalité qu’était le Grand Lyon, devenu métropole en 2015. Il ne s’agit pas de défendre les communes pour préserver des intérêts de « villages gaulois » résistant à un monstre imaginaire. Assurément non ! Mais de construire ensemble une métropole forte, forte de ses richesses, forte de ce que toutes les communes apportent, de l’expérience de terrain de leurs maires, élus par leurs habitants, pour un véritable projet métropolitain avec les communes, une vision du territoire partagée.

Respecter les communes c’est vouloir un vrai projet métropolitain par adhésion et non un schéma imposé. Si le groupe Synergies-Avenir est indépendant de toute ligne partisane, il n’est donc pas soumis aux lignes dictées par un parti, quel qu’il soit. Il étudie avec pragmatisme, dans l’intérêt général, les projets métropolitains et y adhère ou pas ! Telle est la seule ligne que suivent ses membres, maires de la moitié des communes de la Métropole, élus par leurs habitants. Le seul parti que revendique Synergies-Avenir est celui des communes et des territoires pour une métropole forte, et a acquis cette légitimité au fil des années.

Il ne s’agit pas non plus de dénoncer, de fustiger, de lancer des polémiques stériles, nous laissons cela à d’aucuns… Il s’agit d’expliquer, d’alerter avec fermeté et de construire systématiquement par adhésion ou par des contre-propositions. Voilà la méthode de travail du groupe.

Porter la voix des communes et de leurs habitants au sein des instances, est l’engagement des 30 membres du groupe. Mais cet engagement est mis à mal par le futur mode électoral métropolitain en 2020. Nous alertons depuis plus de 3 ans car ces nouvelles modalités transformeront la métropole en une arène politique dans laquelle s’affronteront les grands partis. Les maires que vous avez élus pour vous représenter ne pourront plus tous représenter leurs habitants. Ceci est une réalité.

C’est pourquoi, Synergies-Avenir défend une cause essentielle pour les habitants des communes : continuer à porter leur voix. Bien que Synergies-Avenir ne se réclame pas des partis nationaux, il demeure à la pointe de ce combat. La cause étant juste et équitable, un collectif de citoyens « Synergies-Citoyens » s’est emparé du sujet et conduit plusieurs actions d’informations.

Les élus du groupe ne ménagent pas leurs efforts pour que les communes puissent conserver leur voix au sein du conseil. Ils ont échangé avec le ministre de l’Intérieur et son cabinet, rencontré de très nombreux parlementaires et élus d’autres métropoles, ont été consulté par une mission sénatoriale, entendu par des membres de cabinets ministériels, par le président du Sénat, participé à des réunions de travail avec différents contributeurs et interlocuteurs qualifiés, organisé une trentaine de conférences pour informer les citoyens, multiplié les courriers et tribunes et 32 maires de la métropole ont cosigné un manifeste.

Parallèlement, le groupe a initié une série de travaux, étudié différentes hypothèses validées juridiquement pour apporter des solutions et ainsi améliorer le modèle métropolitain lyonnais en modifiant son mode électoral, tel que prévu actuellement en 2020. Prochainement le groupe portera une proposition de loi afin que toutes les communes conservent leur voix au sein du conseil et participent pleinement ainsi au projet métropolitain.

 

Synergies-Avenir