Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche Aller au menu contextuel

Synergies-Avenir - août 2018

Le MET' n°14

Éducation, l’affaire de tous


Après la période estivale, le temps de la rentrée ! Nouvelle expérience pour les plus jeunes découvrant la vie scolaire, excitation ou inquiétude pour ceux qui attendent de connaitre leurs professeurs, leurs camarades, familles qui entament avec calme ou stress les préparatifs et la chasse aux fournitures. Oui la rentrée scolaire rythme le mois de septembre comme chaque année. La métropole de Lyon a depuis 3 ans pris la compétence liée aux collèges ; non pas l’enseignement qui relève de l’Éducation nationale, mais la construction, la rénovation, les équipements et fonctionnement des collèges. Elle assure également la restauration scolaire et fixe le prix des repas. Dans son champs également le recrutement et la gestion du personnel TOS (technicien, ouvrier de service) exerçant des missions dans les collèges. Les transports scolaires sont délégués au SYTRAL. Mais l’éducation doit être entendue au-delà des répartitions de compétences. Elle est l’affaire de tous. Car derrière les murs construits, se dressent d’autres murs, invisibles et pourtant bien présents.  C’est pourquoi, pour faire tomber ces «murs invisibles» nous militons pour une articulation plus forte entre les politiques publiques conduites par tous les acteurs assurant ainsi plus de transversalité entre les actions et les partenariats. Renforcer les synergies pour ne pas créer des oubliés ou fragiliser davantage les personnes en difficulté doit être une priorité. Les communes sont des acteurs essentiels et mettent en place des outils pour permettre à tous les jeunes de suivre leur scolarité dans les meilleures conditions. Elles sont des facilitateurs dans l’accompagnement de programmes pédagogiques de l’État. Remplissant largement ce rôle, elles ont accepté d’organiser et financent les temps périscolaires, prennent en charge les centres de loisirs connectés aux écoles, mettent en œuvre des aides avec les CCAS ou ajoutent des navettes de circuits scolaires comme à Saint-Cyr pour compléter l’offre classique du SYTRAL. En effet, le défaut de moyens de locomotion engendre une des causes de l’absentéisme. L’enjeu est majeur car il est question d’équité pour donner à tous le maximum de chances, pour les citoyens du futur et pour le futur de chaque citoyen. Parmi ces actions municipales, le Programme de réussite éducative est un exemple notamment à Saint-Fons pour accompagner les familles dans les difficultés quotidiennes. L’objectif est de favoriser le bien-être et l’épanouissement des jeunes de 2 à 18 ans fragilisés ou ne bénéficiant pas d’un environnement social, familial, culturel favorable à leur réussite éducative. Les parents sont au cœur de ce dispositif et leur implication est une donnée primordiale. Les services communaux proposent des parcours adaptés à chaque situation afin d’œuvrer dans l’intérêt du jeune et pour le respect de l’autorité parentale. L’Éducation nationale assure l’enseignement et ne peut se charger seule de l’éducation qui doit commencer au seindes familles par l’acquisition des codes sociaux et des règles de vie en société. De tels projets de proximité menés sur la durée sont des exemples sur lesquels s’appuyer. Il est donc vital pour notre société de demain et les futurs adultes que les acteurs du monde de l’éducation, quelles que soient leurs compétences, sachent travailler ensemble et ne négligent pas les actions connexes dans l’intérêt dû au citoyen. Nous nous y employons.

 

Synergies avenir (Synergies avenir)