Synergies-Avenir - janvier 2018

Le MET' n°11

Bonne année solidaire !


En ce début d’année, les 30 élus de Synergies-Avenir vous présentent leurs meilleurs vœux pour 2018 ! Une année de santé, de joies partagées, de réussite et une année solidaire et sereine !

La solidarité n’est pas un vœu pieux. Les élus de la métropole et les services ont voulu mettre en œuvre un schéma des solidarités pour rendre plus efficace et efficientes les actions de solidarité vers les habitants et faire de notre territoire un espace où la politique de développement ne délaisse pas les plus fragiles tout en réduisant les déséquilibres territoriaux.  Ce schéma, nous l’avons voté en fin d’année.

Ill est le fruit d’un engagement de nombreux mois, pour compiler les actions, recueillir les contributions, réfléchir aux orientations sans faire table rase totalement de ce qui existait auparavant. Ce projet métropolitain des solidarités n’est pas un objet technocratique.  Il prend en compte l’ensemble de la chaîne des solidarités, l’existence humaine de la toute petite enfance, et même avant la naissance, grâce à certains axes de la PMI, jusqu’au grand âge ; en somme l’histoire d’une vie de femmes et d’hommes dans la Métropole.

Nombreux sont encore les chiffres et dispositifs. Mais l’important aujourd’hui, c’est de soutenir des milliers de femmes, d’hommes, d’enfants qui en ont besoin, à un moment de leur vie, par des outils que nous donnons à ce projet pour tous ceux qui les accompagnent dans des domaines variés, PMI, personnes âgées, personnes en situation de handicap, santé publique développement social, protection de l’enfance. Ce pacte, c’est la prise en compte de situations toujours difficiles.

Ce qu’une société fait pour un mineur en danger, c’est le symbole de l’importance qu’elle accorde à l’avenir d’une vie humaine. Que ce qu’une société fait des plus fragiles, exclus, en situation de handicap ou malades, c’est l’indice de la considération apportée aux êtres humains. Que ce qui est fait pour les personnes âgées ou les bébés, c’est la preuve de ce que l’on doit aux générations qui ont bâti nos existences et à celles qui vont les poursuivre : une solidarité intergénérationnelle. Ce projet des solidarités se doit d’être équitable.

Les différences de situation des territoires doivent donner lieu à des actions adaptées, mais tout cela pour un objectif identique. Un senior doit être bien traité dans l’est lyonnais et dans les Monts d’Or, un jeune doit être accompagné à Lyon comme dans le sud-ouest lyonnais.

La réussite de ces politiques de solidarités nécessite de faire participer les usagers : nous ne sommes plus dans une politique d’aide descendante, ou une politique de guichet, il importe que chacun soit acteur de son parcours. Il nous faut innover pour nous adapter, il nous faut décloisonner et c’est le rôle des partenariats, condition essentielle à la connexion au réel, puisque les politiques sociales impliquent une multitude d’acteurs. Nous avons désormais un outil formidable. Ce n’est pas qu’un texte, il faut le faire vivre, l’appliquer, en gardant à l’esprit la même méthode collaborative, la même prise en compte du terrain. Pour cela, la Métropole devra et pourra s’appuyer sur les communes, qui sont toujours les portes d’entrée quasiment inévitables du territoire.

 

Synergies-Avenir (Synergies-Avenir : P.Abadie D.Bousson C.Cardona JP.Colin P.Curtelin P.David M.Denis G.Eymard N.Frier A.Galliano R.George A.Germain V.Glatard P.Gouverneyre M.Grivel H.Guimet Y.Jeandin B.Moretton J.Piègay G.Pillon V.Poulain T.Pouzol A.Roche M.Rousseau G.Suc)