Synergies-Avenir - juillet 2017

Le MET' n°8

À la Métropole, le sport partout et pour tous


Selon les critères de l’Organisation mondiale de la santé, seul un Français sur quatre pratique une activité sportive. Le constat est sans appel et les causes sont rapidement trouvées : une sédentarisation liée à un temps libre de plus en plus consacré aux écrans, une technologie et une offre de services qui réduisent une activité physique quotidienne. Les conséquences directes de ces changements du mode de vie des Français impliquent des risques pour leur santé et leur espérance de vie, mais aussi une socialisation moindre.

Il est donc important, par des politiques publiques, de soutenir les initiatives encourageant l’activité sportive et physique sous toutes ses formes. Chacun d’entre nous peut, quel que soit son âge ou sa condition physique, trouver un sport adapté à ses aspirations ainsi qu’à ses contraintes. Tout le monde ne peut réaliser un marathon, mais il s’agit avant tout de se faire plaisir en pratiquant, seul ou en groupe, une activité qui nous convienne.

Dans nos communes, le sport est avant tout possible grâce à l’engagement du tissu associatif local et des bénévoles. Ce sont des passionnés, des jeunes engagés, des parents impliqués qui font vivre ces espaces de loisirs et d’activités sportives qui cimentent la vie locale par leur activité et les évènements qu’ils organisent. Nous nous devons donc de soutenir ces démarches de citoyens engagés.

Le sport est aussi la courroie de transmission de valeurs qui nous sont chères : l’effort, le dépassement de soi, le travail d’équipe et la pratique de la solidarité, le respect de l’autre. Éduquer les plus jeunes à une activité sportive, c’est non seulement leur offrir une meilleure santé pour l’avenir, mais aussi les bases de la vie en collectivité.

Subventionner les centres de formation des clubs sportifs de haut-niveau de la métropole, est aussi une démarche contributive à la politique d’éducation sportive avec deux conditions. Premièrement pour garantir aux jeunes appelés dans ces centres une formation complète leur permettant une reconversion s’ils ne devenaient pas sportifs professionnels. Enfin, de créer un lien entre ces centres et les clubs amateurs pour encourager d’autres vocations et diffuser les valeurs du sport par des rencontres et évènements. Ainsi, les centres de formation du Lou Rugby, Lyon Hockey Club Les Lions ou encore ASUL volley notamment ont engagé des actions dans les associations ou les écoles auprès de plus jeunes pour partager leur passion.

Il s’agit également d’inciter à des activités physiques au fil des jours. Encourager les modes doux passent aussi par des aménagements adaptés et sûrs avec leurs équipements connexes. Le développement des pistes cyclables impactent favorablement le bien-être individuel mais participe également à une amélioration progressive de notre cadre de vie collectif. Lors de l’aménagement des berges du Rhône et des rives de Saône, il était important de redonner un espace aux familles, marcheurs, coureurs, rollers, cyclistes…

Les terrains de volley, skateparks et espaces de musculation sur les des berges ont notamment su trouver leur public, qui s’y retrouve régulièrement pour y passer du temps seul ou en groupe.

C’est ainsi que nous voyons notre agglomération, comme un espace où le sport reste l’un des meilleurs moyens de créer du lien social si indispensable.

 

Synergies-Avenir (GROUPE@SYNERGIES-AVENIR.FR)