Synergies-Avenir - novembre 2016

Le MET' n°5

Mode électoral 2020 : Synergies-Avenir défend la voix des citoyens


En 2013, avant la création de la Métropole, Synergies-Avenir alertait sur les risques de sous-représentation des communes au sein du conseil de métropole en 2020. La décision d’imposer un découpage des circonscriptions par voie d’ordonnance en 2015, sans aucune consultation, 3 mois après la création de la Métropole, n’a fait que rendre réel ce qui était  redouté. Loin d’avoir joué les Cassandre, nous voilà donc devant le fait accompli que nous dénonçons !

La question n’est pas d’assurer aux maires un poste, comme d’aucuns aiment à le penser, mais bien de garantir la voix des communes. Pourquoi ? Pour assurer la cohérence entre les décisions prises dans les communes par les maires, élus au suffrage universel, avec celles de la métropole pour les communes. Si les maires passent, les communes demeurent, mais jusqu’à quand ?

Le mode électoral de 2020 implique des conséquences loin d’être anodines. Par exemple, une circonscription comptant 25 communes ne se verra attribuer que 14 sièges. Dans une autre de 9 communes, 2 communes cumuleront les 2/3 des électeurs : quelle place pour les 7 autres ? C’est la voix de ces habitants qu’on bâillonne ! Si vous vivez dans une commune qualifiée de peu représentative, votre voix ne sera plus forcément portée par votre maire  dans les instances de décisions métropolitaines. C’est pourquoi, nous continuons de nous rendre sur le terrain, à la rencontre des citoyens lors de conférences que nous animons sur les enjeux métropolitains.

Nous vous invitons à vous rendre sur notre page Facebook Synergies-Avenir où se trouve la liste des conférences que nous organisons, pour échanger sur ces questions qui vous concernent. Ces enjeux sont avant tout les vôtres. C’est à vous de décider si vous souhaitez que votre maire reste la voix de votre commune au Conseil de la Métropole ou si vous acceptez que les décisions se prennent sans vos élus de proximité.

Nous avons toujours soutenu la création de la communauté urbaine, puis de la Métropole car cette idée va dans le bon sens, celui de la mutualisation et d’un développement cohérent, pour un territoire fort. Mais lorsque le contrat initial est rompu, et que l’on fait taire nos communes sur le seul motif qu’elles ne sont pas assez peuplées, nous disons : « Stop ! ». Toutes les communes de la Métropole participent à son attractivité, à son développement économique et au maintien de la qualité de son cadre de vie. N’oublions pas que si la Métropole est forte, c’est aussi grâce à l’apport des communes.

Synergies-Avenir est convaincu que la Métropole a tout à gagner à conserver la voix des communes au sein des instances de décisions. Il ne s’agit pas de créer une fronde mais de préserver les échanges qui permettent à la Métropole d’avancer tout en tenant compte des points de vue de sa base constitutive. La voix d’un habitant d’une commune ne vaut pas moins que celle d’une autre. Tâchons ensemble de garantir la place de chacun dans cette Métropole que nous continuerons à construire ensemble.

Nous vous encourageons à vous approprier ces questions qui vous concernent. Lors des conférences sur les enjeux métropolitains, des citoyens ont souhaité s’engager sur ces sujets et fonder Synergies-Citoyens. C’est pourquoi, en accord avec les valeurs défendues par ce nouveau mouvement, les élus de Synergies-Avenir ont soutenu et parrainé  le lancement de l’association « Synergies-Citoyens ».

 

 

Synergies-Avenir (Synergiesavenir.com)