Socialistes et républicains métropolitains - mars 2016

Le MET' n°2

« Le Plan Local d’urbanisme et de l’Habitat : un outil au service du développement urbain et économique, de la solidarité et du cadre de vie de la Métropole »


«Y aura-t-il demain des espaces verts à proximité de chez moi ? Quels types de logements vont être construits dans ma commune et seront-ils adaptés à mes besoins et à mes moyens financiers ? Dans quels secteurs de l’agglomération les entreprises vont-elles pouvoir se développer ? »

Ces questions que chacun peut être amené à se poser trouvent leurs réponses dans le Plan local d’urbanisme et de l’habitat. À l’échelle de la Métropole, le PLU-H est en cours de révision, pour une approbation fin 2017. Ce document est central car il est notre outil principal d’organisation du cadre et de la qualité de vie à l’échelle de la Métropole de Lyon.

Il fixe les règles générales d’utilisation du sol (document de référence pour la délivrance des permis de construire par exemple), d’implantation d’activités économiques, précise les objectifs en matière d’habitat et les actions à mettre en œuvre pour répondre aux besoins en logement de tous les habitants actuels et futurs, définit une stratégie environnementale pour la collectivité.

C’est par lui que la Métropole, en lien avec les communes, les professionnels et les citoyens, détermine les règles encadrant le développement durable de l’agglomération, les évolutions escomptées et les objectifs à atteindre pour son développement.

Ce PLU-H est régulièrement révisé, pour la prise en compte nécessaire des évolutions législatives et locales. Il faut ici par exemple à la fois se mettre en conformité avec la loi ALUR qui met l’accent sur le développement durable des zones urbaines, définir une stratégie environnementale dans le cadre d’un PADD (projet d’aménagement et de développement durable) et se mettre en conformité avec le schéma de cohérence territoriale de l’agglomération. Il nous faut aussi finement l’articuler avec le Plan des déplacements urbains.

C’est en effet l’articulation de ces différents dispositifs qui nous permet de construire une Métropole humaine, où croissance urbaine est synonyme d’amélioration du quotidien et de qualité de vie.

Dans le cadre de cette nouvelle révision, la concertation et l’information des citoyens ont été amplifiées : plus de 60 réunions publiques organisées sur tout le territoire, soit au moins une dans chaque commune. Elles ont réuni plusieurs milliers de participants qui ont exprimé deux centres d’intérêt majeurs : l’habitat et les déplacements.

Parallèlement, un travail étroit a été mis en place avec chacune des 59 communes dès le 1er janvier 2015 pour élaborer un projet de territoire. Cela a été l’occasion d’engager la réflexion à l’échelle des bassins de vie, pour partager les orientations des projets communaux respectifs et identifier les enjeux communs, en cohérence avec les grandes orientations métropolitaines.

Enfin, le Conseil de développement et les partenaires institutionnels ont été largement associés aux réflexions, ainsi que les professionnels de l’immobilier et de l’habitat, sur la partie en lien avec la mise en œuvre concrète, car ils sont les premiers acteurs de la fabrication de la ville.

Cette révision du PLU-H aboutira à un projet de territoire partagé et dynamique qui devra être approuvé fin 2017, pour une application dès 2018.

 

Socialistes et républicains métropolitains (Michel Le Faou Vice-Président en charge de l’urbanisme, de l’habitat et du cadre de vie)