Socialistes et républicains métropolitains - juin 2016

Le MET' n°3

Vibrer ensemble au rythme des grands événements culturels


À l’automne, la Biennale d’art contemporain a rencontré un succès populaire et critique avec 210 000 visiteurs, 1 250 journalistes, 60 artistes invités et près de 300 œuvres retenues par son commissaire américain Ralph Rugoff. Inaugurée par la Ministre de la culture et de la communication, la 13e édition de la Biennale a fait rayonner notre Métropole pendant 4 mois autour de la notion de vie moderne.

Depuis le 1er juin, la création internationale a de nouveau rendez-vous à Lyon.

Les Nuits de Fourvière promettent d’enchanter nos soirées d’été et nous convient au voyage. Dans le territoire de la Métropole, du site antique de Fourvière, jusqu’aux chapiteaux et aux guinguettes de Lacroix-Laval, véritable festival « hors les murs ». Balade également, dans la diversité du spectacle vivant, avec l’invitation des plus grands metteurs en scène de théâtre et un focus particulier sur le cirque. Voyage toujours, parmi les continents, pour un panorama des cultures et autant de récits du monde, fil rouge de cette édition.

Il sera ensuite temps de préparer la rentrée avec la 17e Biennale de la Danse, du 14 au 30 septembre, et son défilé intitulé « Ensemble ! », comme un rappel bienvenu des différences qui fondent notre pacte républicain. La Biennale sera couplée à une grande exposition au Musée des Confluences jusqu’en mars 2017 : « Corps rebelles », un parcours dans l’univers de la danse contemporaine. Des événements conçus en complémentarité, pour mieux faire vibrer la Métropole et la région Auvergne-Rhône-Alpes, entre création la plus pointue, découverte populaire et participation de milliers d’amateurs.

Les 17 et 18 septembre, les Journées européennes du Patrimoine devraient elles aussi fédérer les Grands Lyonnais, sous le thème « Patrimoine et citoyenneté ». La formule retenue au niveau national questionnera la mémoire collective et la transmission des valeurs, dans un monde où s’effacent parfois les repères fondamentaux. Les JEP feront place à la parole, à l’échange, au patrimoine immatériel, à toutes les formes de médiation qui rendent le public acteur du week-end.

À la fois patrimoine, né à Lyon, et incarnation de la modernité, le cinéma sera à l’honneur du 8 au 16 octobre pour le Festival Lumière. Cette année, un week-end supplémentaire offrira encore plus de séances dans les salles obscures, plus d’invités prestigieux. Nous connaîtrons dans quelques jours le nom du 8e Prix Lumière, mais je sais déjà que le festival investira toujours les communes de l’agglomération.

Les cinémas, les salles de spectacle, les bibliothèques, les centres d’art, les écoles de musique : la Métropole regorge de lieux de création et de diffusion de la culture.

En parallèle de ces grands événements, notre collectivité travaille en concertation étroite avec les communes et les acteurs locaux à la rédaction du schéma obligatoire de lecture publique et à celui des enseignements artistiques. Nous les présenterons en fin d’année.

Ces deux schémas donneront le ton du projet culturel métropolitain, afin de construire collectivement une Métropole de la création et de l’innovation. Une Métropole qui promeut le dialogue entre les cultures et permet l’accès du plus grand nombre à l’offre culturelle. Une Métropole qui soutient les coopérations entre tous ses acteurs. Une Métropole des savoirs et de la connaissance. Une Métropole qui fait participer chaque personne, comme contributeur du bien commun. Une Métropole, enfin, ouverte à l’échange de pratiques régionales, nationales et internationales.

socialistesmetropolitains.fr

 

Socialistes et républicains métropolitains (Myriam PICOT, Vice-présidente déléguée à la culture Pour le groupe Socialistes et républicains métropolitains)