Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche Aller au menu contextuel

Requalification de l'autoroute A6-A7

© Dumetier Design – Yam Studio perspectivistes - Métropole de Lyon

Entre Dardilly / Limonest et Pierre-Bénite, sur l'axe A6-A7 aujourd'hui déclassé et géré par la Métropole de Lyon, la collectivité porte l’ambition d’aménager un boulevard urbain apaisé, favorisant les transports en commun, le co-voiturage, l’autopartage et les taxis, ainsi que les mobilités actives.

Pourquoi transformer l'A6-A7 ?

Chaque jour, 115 000 véhicules passent par l'autoroute A6-A7 entre Limonest et Pierre-Bénite. Synonyme de bruit, de pollution et de trafic saturé... Ce projet lancé vise à réduire le nombre de voitures et à y développer d’autres modes de déplacement : transports en commun, covoiturages, vélos...

Le projet de transformation de l'autoroute A6-A7 a été rendu possible par le déclassement d'une partie de l'infrastructure par l'État en décembre 2016. La Métropole a repris la gestion de 16 km de voies entre l'échangeur de La Garde à Limonest et Dardilly au nord et l'échangeur de l'A450 à Pierre-Bénite au Sud en novembre 2017.

La Métropole va transformer progressivement l'autoroute en boulevard urbain. Des aménagements vont être réalisés dès 2020 pour changer les habitudes de déplacement et favoriser l'utilisation des transports en commun, du covoiturage ou du vélo. 

Cette combinaison de modes de transport va permettre de réduire le trafic automobile. Objectif : passer de 115 000 véhicules par jour aujourd'hui à 50 000 d'ici 2030 sur la portion déclassée

Qu'est ce qui va changer sur l'A6-A7 ?

De Limonest au Nord, à Pierre-Bénite au sud, la circulation sur le boulevard urbain sera plus apaisée :

  • la vitesse de circulation va être abaissée à 70 km/h,
  • la largeur des voies va être réduite,
  • les poids-lourds en transit seront interdits. 

La partie Nord va de l’échangeur de La Garde à Dardilly aux quais de Saône à Lyon. Les aménagements de la section Nord sont les suivants :

  • Création d’un parking relais multimodal de 150 places près de l’échangeur de La Garde, 
  • Création d'une nouvelle ligne de bus express entre le parking relais de La Garde et la gare de Vaise. Temps de trajet : 25 minutes
  • Création d'un couloir de bus,
  • Mise en place expérimentale d'une voie de circulation réservée aux covoiturages (véhicules transportant au moins 2 personnes), aux taxis et VTC et aux véhicules électriques,
  • Création d'un aménagement paysager spécifique pour marquer la transition entre l'autoroute et l'entrée dans la partie urbaine, 

La partie sud va des quais de Saône à Lyon jusqu'à l'échangeur avec l'A450 à Pierre-Bénite. Les aménagements à venir sont les suivants : 

  • Création d'une voie réservée aux bus et aux covoitureurs (expérimentation), 
  • Création d'une ligne de bus express pour relier le futur pôle multimodal d'Yvours à Irigny à la place Bellecour. Temps de parcours estimé : 20 minutes, 
  • Aménagement d'aires et d'arrêts de covoiturages pour faciliter la prise et la dépose des passagers
  • Réaménagement du quai Perrache entre les rues du Bélier et Casimir Perrier avec un trottoir élargi, des plantations d'arbres et la création d'une piste cyclable,
  • Prolongement de la piste cyclable du quai Perrache avec un itinéraire sécurisée qui emprunte le pont de La Mulatière, rejoint la station du métro B de la gare d'Oullins et se poursuit jusqu'à Pierre-Bénite. Longueur totale : 4,6 km, 
  • Création d'un aménagement paysager spécifique similaire à la partie nord pour marquer l'entrée dans la partie urbaine. 

Calendrier du projet

avril 2018 concertation publique sur le projet
juin 2018lancement des études préalables
2019 à 2020réalisation des travaux
début 2020mise en service du boulevard urbain réaménagé
sept. 2020 début de l'expérimentation covoiturage
© Dumetier Design – Yam Studio perspectivistes - Métropole de Lyon

La répartition des voies va changer côté nord : à gauche, la voie est pour l'expérimentation covoiturage, celle de droite est réservée aux bus © Dumetier Design – Yam Studio perspectivistes - Métropole de Lyon

© Dumetier Design – Yam Studio perspectivistes - Métropole de Lyon

La présence de la végétation marque l'entrée sur le boulevard urbain © Dumetier Design – Yam Studio perspectivistes - Métropole de Lyon

© Dumetier Design – Yam Studio perspectivistes - Métropole de Lyon

Sur le quai Perrache, le trottoir est élargi et une piste cyclable est créée. La piste cyclable se prolonge jusqu'à Pierre-Bénite. © Dumetier Design – Yam Studio perspectivistes - Métropole de Lyon

© Dumetier Design – Yam Studio perspectivistes - Métropole de Lyon

La voie de gauche est dédiée à l'expérimentation covoiturage et à la circulation du bus express © Dumetier Design – Yam Studio perspectivistes - Métropole de Lyon

Après la requalification : repenser les mobilités à horizon 2030

Le projet de requalification de l'A6-A7 s'inscrit dans une réflexion globale destinée à repenser les déplacements à l'échelle de toute l'agglomération d'ici 2030.

La Métropole va construire l'anneau des sciences pour boucler le périphérique à l'ouest. L'anneau des sciences sera enterré à 90% et possèdera 7 portes d'accès : Valvert, Trois renards, Alaï, Beaunant, Saint-Genis-laval (Hôpitaux sud), Oullins La Saulaie, Saint-Fons. Ces portes seront connectées à des parkings relais, aux réseaux de transports en commun et aux pistes cyclables.

L’Etat envisage d’aménager l'autoroute A46 Sud (comme cela a été réalisé sur A46 Nord en 2014), avec la création d'une 3ème voie de circulation entre Saint-Priest et Chasse-sur-Rhône pour inciter les véhicules en transit sur l'axe Paris-Lyon-Marseille à emprunter cet itinéraire.