Covid-19 : adapter les déplacements

Pendant la période de déconfinement, l'espace public est aménagé pour permettre à tous de se déplacer en sécurité. 

Pourquoi ?

Depuis le 11 mai, c'est le déconfinement dans la Métropole de Lyon. Les habitants et habitantes se déplacent plus librement et reprennent les trajets vers leur travail, l'école...

L'enjeu est de pouvoir effectuer ces trajets quotidiens en toute sécurité, dans le respect des gestes barrières et des distances entre les personnes.

La marche et le vélo répondent à cet objectif. Ce sont deux alternatives aux transports aux communs et à la voiture individuelle.

Comment ?

Des aménagements pour les cyclistes et les piétons sont réalisés dans les rues et les trottoirs. Ce travail se fait en concertation avec les partenaires institutionnels et associatifs. Ces nouvelles infrastructures sont d'abord provisoires pour être testées par les usagers. Elles sont évaluées et modifiées si besoin. Après 5 semaines d'utilisation, une première évaluation a été faite : sur les 23 voies cyclables réalisées, 19 sont conservées en l'état, 2 vont être ajustées et 2 autres suspendues. En savoir plus sur cette adaptation

Pour les cyclistes

Des nouvelles infrastructures

  • Création de pistes cyclables avec une première phase de 12km pour le 11 mai. Ces aménagements se poursuivent en juin.
  • installation d'arceaux temporaires pour stationner son vélo notamment à la Part-Dieu et Gerland ou à proximité des commerces, des écoles,
  • des parcs à vélos surveillés,
  • des places supplémentaires dans les parcs-relais et les parkings

Des nouveaux services

  • la prime à l'achat d'un vélo à assistance électrique passe à 500 euros pour les vélos achetés à partir du 17 mars 2020,
  • accompagnement des associations qui proposent des services comme des ateliers de réparation, de la formation, de la mise à disposition de vélo.

Pour les piétons

Un travail est mené avec les communes pour réaliser des aménagements en faveur des piétons.

Une cellule d’urgence piétons est mise en place pour répondre aux demandes des communes :

  • les trottoirs pourront être élargis pour permettre de respecter la distanciation, devant les écoles ou les commerces par exemple,
  • zone 30 ou de zones piétonnes,
  • espaces de loisirs au pied des immeubles notamment pour celles et ceux qui n’ont pas de balcon ou de jardin chez eux. L’objectif est d’offrir un accès agréable à l’extérieur et d’éviter les regroupements trop importants dans les squares et jardins publics existants,