Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Carré de Soie : un "quartier à vivre"

Carré de Soie : un "quartier à vivre"

Publiée le 12 juillet 2012
Grands projets

Immeubles de bureaux, logements, voiries, équipements publics… les friches industrielles des anciennes usines Tase et Yoplait sont à l’aube d’une nouvelle ère.

Carré de soie, un quartier de 500 hectares

Au fil des opérations urbaines qui vont se déployer sur près d’une génération, Carré de Soie, situé sur les communes de Villeurbanne et Vaux-en-Velin, va accueillir à terme plus de 30 000 personnes, dans un environnement urbain entièrement renouvelé.

Le 5 juillet à l’hippodrome Lyon la Soie, une réunion publique a permis de présenter et discourir autour des projets en cours sur les friches industrielles des anciennes usines Tase et Yoplait. Dans la foulée, un travail en ateliers sera proposé aux habitant cet automne.

Tase, c’est le nom d’une ancienne usine de soie artificielle. Pionnier de l’urbanisation du secteur en 1924, inscrit aux monuments historiques depuis 2011, cet établissement symbolise à la fois le passé et le renouveau du secteur.

Sa réhabilitation vise à accueillir, dès l’an prochain, les 450 salariés de la société d’ingénierie Technip, les 600 salariés de la direction régionale centre-estde Veolia et à construire un important programme d’habitations. Logements et bureaux s’organiseront autour d’une esplanade de plus d’un hectare et s’accompagneront de services et équipements publics.

Sur les 20 hectares du secteur dit Yoplait, où les études urbaines et de faisabilité économique sont en cours d’achèvement, la réalisation de 2500 logements et de 110 000 m² d’activités tertiaires est programmée.

Une première phase sera lancée prochainement sur un secteur de 11 hectares, à proximité du pôle de transports et du centre de commerces et de loisirs.

En savoir plus